18. février 2021

Boundary Management : La gestion des limites entre vie professionnelle et privée

Le télétravail permet d’avoir des horaires de travail plus flexibles et depuis la crise du coronavirus, beaucoup d’employé.e.s ont adopté cette façon de travailler. Mais à domicile, ils/elles doivent aussi affronter des tâches très diverses : il faut exécuter le travail dans un délai raisonnable, s’occuper des proches et des enfants et aider ces derniers lorsque l’école se fait à domicile.

Communiqué : le télétravail avec des enfants à domicile durant la période du coronavirus

Malgré cette multiplicité des tâches, plus de 70 % des personnes interrogées travaillent volontiers à domicile et souhaiteraient maintenir cette organisation du travail une fois la crise du coronavirus terminée. C’est la conclusion à laquelle arrive une étude réalisée (en allemand) par la Haute école de travail social du nord-est de la Suisse (FHNW) et de la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW). Mais quels sont les effets psychologiques du télétravail ? Est-ce que les frontières entre le travail et la vie privée ne se confondent pas encore plus quand nous travaillons à domicile ?

«Être toujours disponible», un état d’esprit qui mène à l’épuisement

«Le home office peut être beaucoup plus épuisant que travailler sur place dans son bureau», explique le psychologue Martin Kleinmann (en allemand). Il relève que le temps passé au bureau offre plus de variété et que certaines activités réduisent le temps de travail passé devant son ordinateur. «Être toujours disponible» est un état d’esprit qui a été renforcé par la crise du coronavirus. Soumis à cette attente de devoir être disponible à chaque instant, les personnes travaillant à domicile peuvent être amenées à prolonger leurs heures de travail et à avoir des difficultés à séparer leur temps libre des tâches liées au travail. Selon Kleinmann, elles se fatiguent plus vite que si elles se trouvaient sur leur lieu de travail. À long terme, une personne qui travaille trop et qui doit faire face à un niveau de stress élevé, risque le burnout.

Communiqué : Gestion du stress durant la période du coronavirus

Voici six facteurs qui influencent le bien-être psychique quand l’organisation du travail est flexible :

Source: Work-Smart-Initiative

Quelques conseils pour organiser son travail à domicile

Les employé.e.s ne réagissent pas forcément de la même manière lorsque les conditions de travail sont flexibles. Leur personnalité et leurs circonstances personnelles jouent un rôle important lorsqu’il s’agit de gérer efficacement cette « nouvelle normalité ».

La liste de questions suivante vous permettra de mieux cerner votre manière de travailler et de trouver des stratégies qui vous faciliteront le travail à domicile :  

  • Est-ce que c’est très important pour moi de dissocier ma vie professionnelle de ma vie privée ?
  • Quels sont les domaines que je souhaite particulièrement préserver d’une ingérence professionnelle ?
  • Que puis-je mettre en place pour que ces limites soient respectées ?
  • Quelles stratégies m’aident à travailler plus efficacement tout en me permettant de placer des limites claires ?
  • Qu’est-ce qui pourrait potentiellement me distraire et comment puis-je éviter ces distractions afin de pouvoir mener à terme mon projet ?
  • Existe-t-il des routines mentales qui me permettent de poser des limites comme, par exemple, faire une promenade après le travail ?
  • Où se trouve mon lieu de travail idéal et quelles sont mes conditions de travail idéales ?
  • Existe-t-il des «to do listes», des outils ou des personnes extérieures qui peuvent me proposer du soutien et m’aider à mieux organiser mon travail ?
  • Quand je planifie mes journées est-ce qu’un outil de contrôle de mon travail qui me permet de délimiter un temps d’appels téléphoniques maximal, les moments auxquels je suis joignable tout en y incluant également la planification de mes pauses, me serait utile ?
  • Est-ce que j’ai communiqué à mon équipe/environnement ma manière de travailler, mes préférences et mes attentes ?

La gestion de trois types de profils

Certaines études (en allemand) traitant des frontières entre la vie privée et professionnelle, distinguent trois types de personnalité (Boundary-Theory, Nippert-Eng, 1996). Selon le profil auquel une personne appartient, ses besoins de fixer des limites entre le travail et d’autres domaines de la vie comme la famille, les loisirs et le cercle d’amis ne sont pas les mêmes. Dans le tableau ci-dessous, nous thématisons les différents aspects auxquels les supérieur.e.s hiérarchiques devraient prêter attention quand ils/elles sont face à un certain type d’employé.e.s :

Profil/type intégrateur

  • Considère que les frontières entre la vie privée et le travail sont fluides.
  • Veut une gestion du travail flexible, la plupart du temps, il est facilement joignable.
  • Il travaille souvent en dehors des heures de travail ou le week-end.
  • A besoin de la fiabilité d’outils technologiques (Notebook, Smartphone etc.).

Les aspects auxquels les supérieur.e.s hiérarchiques devraient prêter attention :

  • Mettez à disposition les aides technologiques appropriées.
  • Laissez – dans la mesure du possible – toute liberté à votre employé.e. d’organiser son travail comme bon lui semble.
  • Maximiser cette flexibilité temporelle de votre employé.e.
  • Convenez avec votre employé.e d’un outil de contrôle du temps de travail afin d’éviter une surcharge.

Profil/type segmenté

  • Veut que le travail soit strictement séparé de la vie privée.
  • Attend qu’une prestation de travail extraordinaire (par exemple, le soir ou le week-end) soit considérée comme exceptionnelle et reconnue comme telle.
  • Préfère travailler au bureau à des jours fixes et réguliers.
  • A besoin de structures claires, d’objectifs quotidiens et de routines, afin de pouvoir être dans un mode de travail.
  • Considère les appels téléphoniques ou autres interruptions comme dérangeantes.

Les aspects auxquels les supérieur.e.s hiérarchiques devraient prêter attention :

  • Respectez l’employé.e et offrez-lui votre soutien pour qu’il/elle développe et teste différentes tactiques de boundary management afin qu’il/elle puisse trouver celle qui lui convient le mieux.

Profil/type mixte

  • Peut travailler à la fois de façon intégrée et segmentée.
  • Se sent exclu si le travail est trop segmenté.
  • Perd la vue d’ensemble s’il y a trop d’intégration.
  • Travaille avant tout parce qu’il est intrinsèquement motivé et non parce que son entourage attend explicitement ce comportement de sa part.

Les aspects auxquels les supérieur.e.s hiérarchiques devraient prêter attention :

  • Soutenez votre employé.e. dans sa tentative de mise au point d’une tactique de boundary management appropriée.
  • Clarifiez les attentes et les besoins de chacun : à quel moment le travail est-il intégré ? Quand est-il segmenté ?
  • En cas de doute, choisissez la façon de travailler segmentée.

Si ces trois façons différentes de travailler ne sont ni thématisées ni classées, cela peut générer de la frustration, du stress et des rapports de travail conflictuels. Pour que les membres d’une équipe puissent travailler ensemble de manière efficace, ils doivent s’entendre entre eux. La mise en place de routines et de listes des tâches peut être un bon point de départ pour atteindre cet objectif.

Boundary-Management dans l’équipe

Identifiez les préférences de vos employé.e.s et/ou des membres de votre équipe en matière de gestion des limites. Est-ce qu’il y a des besoins différents, quels aspects doivent être clarifiés ?

Le test rapide suivant, élaboré par la haute école de Lucerne, vous permettra à vous et à vos employé.e.s de vous autoévaluer :

Recherche d’un soutien

Le boundary management s’apprend. Au cours d’un coaching individuel ou d’un séminaire d’équipe, vous pourrez acquérir un savoir conséquent, ce qui vous guidera et vous permettra de fixer vos propres limites. Des processus de réflexion dirigés en fonction de vos besoins, vous aideront à gérer et à placer une limite claire entre vie privée et vie professionnelle. Dans nos séminaires de gestion de conduite pour cadres et RH nous entraînons ensemble des concepts d’action individuels, ceci toujours en lien avec des tâches tirées du quotidien professionnel.

 


Partager cet article

Lire d'autres articles du blog

L’addiction au shopping en ligne : voici quelques conseils qui vous permettront de gérer vos achats en toute conscience

Cette sensation ne vous est très certainement pas inconnue : après une longue journée de travail, vous aspirez à ...

En savoir plus
Communiqué : Gestion du stress durant la période du coronavirus

  La crise du coronavirus dure maintenant depuis à peu près un an et malheureusement une fin n’est pas encore ...

En savoir plus
Changer, c’est possible : c’est pourquoi cela vaut la peine de remettre en question ses habitudes

Après le coronavirus, il n’y aurait plus de retour à la normale… À l’avenir, le monde tel que nous ...

En savoir plus
La crise du coronavirus, une épreuve pour la santé mentale

La pandémie actuelle désécurise à peu près tout le monde et bon nombre d’entreprises doivent affronter d’importants défis. Une ...

En savoir plus
Tous les articles de blog