3. août 2017

Les absences pour motif de burn-out

Le nombre de personnes souffrant de burn-out est en croissance. Il n’est pas rare d’avoir des absences au travail de six mois à un an et demi. En effet, la période d’absence ordonnée par le médecin devient un traumatisme pour de nombreuses personnes concernées : plus l’absence se prolonge, plus la personne concernée a peur de prendre contact avec l’employeur. Le retour au travail après le burn-out est difficile. L’absence d’un supérieur, p.ex. porte atteinte à la constance dans la gestion d’entreprise.

Les supérieurs ont l’impression de porter une part de responsabilité
En règle générale, les employés et les supérieurs sont dépassés par le phénomène méconnu du « burn-out ». La perspective spécialisée en la matière de Proitera permet de proposer des solutions et de donner un nouvel élan. Les premières mesures en vue d’une solution sont d’assister les personnes concernées à prendre contact et à être à leurs côtés en tant que médiateur avant et au cours du processus de retour.

Partager cet article

Lire d'autres articles du blog

De notre pratique professionnelle − Se retrouver soi-même grâce aux consultations

Notre assistante sociale et consultante Sharon Lang nous donne un aperçu de son travail quotidien. Elle soutient ses clientes ...

En savoir plus
20 ans Proitera : nous vous disons Merci !

Depuis 20 ans déjà, l’équipe expérimentée de Proitera élabore avec vous des solutions répondant aux besoins de votre entreprise, ...

En savoir plus
Motivation au travail : ainsi le personnel reste motivé

Tout employeur, tout cadre en a besoin : les employé-e-s motivés prennent leur travail à cœur, font volontiers des ...

En savoir plus
Portrait vidéo : Emilia Hennard

8 questions à Emilia Hennard, personne de confiance ASPCE® et directrice d’agence et conseillère Proitera Lausanne Qu’est-ce qui me qualifie ...

En savoir plus
Tous les articles de blog