31. mars 2022

Coming-out sur le lieu de travail – « Un signe clair de l’entreprise m’a donné le courage de faire mon coming-out ».

Madame S. a travaillé pendant de nombreuses années en tant que personne de sexe masculin dans une entreprise industrielle active dans le monde entier. Dans cette interview, elle raconte ce qui l’a décidée à faire son coming-out sur son lieu de travail et ce qui l’a aidée.

À quoi ressemble votre environnement professionnel ?

Madame S. : Cela faisait plus de 35 ans que je travaillais dans l’entreprise en tant que personne de sexe masculin. Durant toutes ces années, j’ai exercé différentes fonctions et travaillé dans divers départements. Je ne supportais plus de cacher mon identité et ce que je ressentais, j’étais sous pression et j’ai longtemps cherché une solution sans la trouver. Il y a quelque temps, je me suis enfin décidée à aborder cet aspect de ma vie, ce qui m’a amenée à faire mon coming-out sur mon lieu de travail. Dès lors, mes collègues de travail ont une femme dans leur équipe.

Combien de temps avez-vous préparé votre coming-out ?

Madame S. : Environ un mois après avoir pris la décision, j’ai fait mon outing.

Quels doutes et inquiétudes aviez-vous ?

Madame S. : Sur le site de l’entreprise, il y a environ quatorze départements et plus de deux cents collaboratrices et collaborateurs. Comme je travaille à un poste où je suis en contact direct avec la plupart de mes collègues, je ne savais pas comment m’y prendre et je souhaitais aussi transmettre l’information à tout le monde en même temps. De plus, dans mon environnement de travail, la plupart des collègues sont des hommes qui m’ont connue pendant de nombreuses années en tant que personne de sexe masculin. Je craignais d’être harcelée, moquée, de ne pas être prise au sérieux, de recevoir des remarques blessantes et d’être exclue.

Je craignais d'être harcelée, moquée, de ne pas être prise au sérieux, de recevoir des remarques blessantes et d’être exclue.

«Réponse à la question : Quels doutes et inquiétudes aviez-vous ?»


Mme S., Collaboratrice

Qu’est-ce qui vous a finalement poussé à agir malgré les difficultés ?

Madame S. : Je vivais une énorme souffrance psychique au travail, c’était devenu insupportable. C’était la raison principale de mon coming-out. La solution m’est apparue avec le mois de la fierté (pride month). L’entreprise a publié des informations pour sensibiliser les employé.e.s et attirer leur attention sur le thème de la diversité. De plus, un drapeau arc-en-ciel flottait à l’entrée de notre site. Cela m’a donné la certitude que les personnes queer étaient prises au sérieux et respectées dans cette entreprise. Ce signe clair émanant de mon entreprise, m’a donné le courage de faire mon coming-out.

Quelles ont été les différentes étapes que vous avez franchies ?

Madame S. : Tout d’abord, j’ai pris rendez-vous avec le service des ressources humaines pour un entretien. Lors de cette entrevue en tête à tête avec une collaboratrice du service des ressources humaines, j’ai déjà fait un premier coming-out vis-à-vis de mon employeur. Nous avons ensuite discuté ensemble des différentes étapes à suivre. Pour la suite, l’employée des RH m’a également proposé de faire appel à un soutien externe, Proitera.

Quelle a été la réaction de vos collègues ?

Madame S. : Dès le départ, j’ai été soutenue par mon équipe de travail. Dans un premier temps, je sentais que l’atmosphère était en partie crispée et tendue. Par manque d’assurance, certaines personnes étaient d’abord sur la retenue, d’autres m’ont abordée en s’excusant préventivement au cas où ils m’aborderaient en se trompant. Entre-temps, six mois se sont déroulés et les choses se sont bien détendues et apaisées. Presque toutes et tous les collègues font de gros efforts et me traitent avec respect.

Ce signe clair émanant de mon entreprise, m'a donné le courage de faire mon coming-out.

«Réponse à la question : Qu'est-ce qui vous a finalement poussé à agir malgré les difficultés ?»


Mme S., Collaboratrice

Quels ont été les changements les plus importants pour vous ?

Madame S. : Le plus grand changement a été – et ça l’est toujours – que les collègues de travail m’appellent par mon vrai nom, s’adressent à moi avec la bonne formule d’appel et se comportent en conséquence.

Tous les changements liés à mon nom et à mon genre, comme la modification de l’adresse électronique, de la carte du personnel ou de la plaque nominative sur la porte du bureau ont également été très importants pour moi.

Qu’avez-vous particulièrement apprécié ?

Madame S. : L’accompagnement et le soutien de l’employée du service du personnel m’ont été très utiles et précieux, je lui en suis très reconnaissante. De savoir aussi que la direction de l’entreprise est derrière moi et me soutient. En outre, j’apprécie beaucoup l’évidence avec laquelle on me traite et le respect à mon égard.

Je n’ai plus besoin de faire semblant et de jouer la comédie avec les autres : Je peux être MOI et me déplacer librement et sans contraintes sur mon lieu de travail.


Mme S., Collaboratrice

Quel genre de soutien avez-vous reçu de la part de Proitera ?

Madame S. : Lors de l’entretien avec la conseillère de Proitera, nous avons très vite pu définir les différentes étapes de mon outing. J’ai beaucoup apprécié le contact d’égal à égal et je suis très reconnaissante à la conseillère de Proitera d’avoir traité cette affaire en toute discrétion.

Que conseillez-vous aux personnes qui souhaitent également faire leur coming-out sur leur lieu de travail ?

Madame S. : Adresse-toi à une personne en qui tu as confiance. Cela peut être un collègue de travail, ta cheffe ou la responsable des ressources humaines. Réfléchis bien au préalable à ce que tu veux lui dire, et aussi aux sujets que tu ne veux pas aborder. Fixe toi-même les limites ! De notre côté, il faut également une certaine tolérance jusqu’à ce que l’environnement de travail s’habitue à cette nouvelle situation.

Comment vous sentez-vous aujourd’hui ?

Madame S. : Aujourd’hui, je me sens indescriptiblement libérée et soulagée. Je n’ai plus besoin de faire semblant et de jouer la comédie avec les autres : Je peux être MOI et me déplacer librement et sans contraintes sur mon lieu de travail. Cela se répercute également de manière positive sur mes performances au travail, je suis plus détendue et plus productive.

La check-list suivante fournit aux responsables du personnel ainsi qu’aux cadres des conseils utiles qui permettent de
planifier et d’accompagner un coming-out sur le lieu de travail.

Check-list: LGBTQI+ Coming-out  pour les employés et les superviseurs ➜

À ce sujet, lisez notre article de blog « Diversité, tolérance et estime de soi – Un regard sur les milléniaux et la génération Z ».


Partager cet article

Lire d'autres articles du blog

Widerstand konstruktiv nutzen

En savoir plus
Flexibel gemeinsame Ziele verfolgen – so gelingt Führung mit hybridem Arbeitsmodell

         

En savoir plus
Le feedback, un outil au service du management

Le feedback est un outil managérial essentiel. Il permet de rencontrer les membres du personnel, de savoir où ils ...

En savoir plus
Diversité, tolérance et estime de soi - Un regard sur les milléniaux et la génération Z

    De nos jours, la clé du succès réside dans la pluralité. De plus en plus d'entreprises recourent à une ...

En savoir plus
Tous les articles de blog