10. janvier 2018

Ne craignons pas les émotions

Le succès et le bien-être ne dépendent qu’à 20% du quotient intellectuel. C’est le quotient émotionnel qui nous dirige à 80% ! Il est donc décisif de savoir gérer les émotions. Sans elles, il n’y aurait pas de motivation, pas de créativité, pas d’avertissement face aux dangers, pas d’envie, pas de compassion, pas de plaisir, pas de jouissance, etc. Les émotions sont le moteur indispensable dans notre vie. Même à l’âge adulte, il est encore possible d’apprendre à gérer ses émotions de manière ciblée.

 

Les émotions – qu’est-ce que c’est ?

Elles sont déclenchées par des événements en nous et autour de nous. Les émotions nous signalent quel effet les événements produisent sur nous. Elles indiquent clairement ce qui nous touche et quels sont nos besoins. De manière intuitive, nous essayons de tenir compte de nos émotions et d’agir en conséquence.

Un exemple

Notre cheffe nous écrit une carte d’anniversaire. Nous nous rendons compte qu’elle connaît la date de notre anniversaire et qu’elle prend le temps de nous écrire une carte. Elle apprécie notre travail et nous aime bien, ce qui nous touche. Nous nous sentons « heureux » et agissons en travaillant pour elle avec plaisir et motivation.

Qu’est-ce que les émotions représentent pour vous 

  • Que déclenche le mot « émotions » chez vous ?
  • Quelles émotions aimez-vous ?
  • Lesquelles vous font peur ?

Quand cela devient difficile

Connaissez-vous la phrase : « Au travail, il n’y a pas de place pour les émotions. » C’est faux – car elles influencent notre capacité de travailler. Les émotions peuvent être très éprouvantes et difficiles. Nous ne savons pas comment en parler et parfois nous en avons même honte. Certaines émotions sont si douloureuses que nous les chassons. Elles peuvent influencer notre performance et même nous rendre malades. Mais nous ne sommes pas impuissants face aux émotions. Prenons-les au sérieux. Nous pouvons apprendre à les écouter. Les émotions sont le langage de notre « soi intérieur ». Elles peuvent nous signaler où est le problème et quel est notre besoin. Il est important d’analyser la cause de ces signaux et se poser la question du « pourquoi ». Ainsi, nous apprenons à réagir de manière plus ciblée aux émotions. Souvent, la réaction ou action spontanée soulage sur le moment, mais ce n’est pas une solution durable.

Typologies

  • Attention : nous percevons concrètement nos humeurs et sentiments et réagissons de manière adéquate et réfléchie.
  • Submersion : nous sommes totalement submergés par nos émotions et nous y perdons. Il n’est alors plus possible de les percevoir avec toute l’attention nécessaire.
  • Passivité : nous les percevons concrètement, mais n’y réfléchissons pas. Nous suivons notre humeur sans chercher des voies de changement constructives.
  • Chasser : nous chassons nos émotions parce qu’elles sont trop douloureuses.

La majorité des gens considèrent l’attention comme souhaitable. On peut apprendre à être attentif !  

Le langage des émotions

En acquérant le vocabulaire de base d’une langue, on est déjà capable de parler de sentiments. Nous apprenons donc en général déjà à appréhender les sentiments de base pendant l’enfance. Les sentiments de base sont : satisfaction, colère, peur, deuil, plaisir et honte. Si nos parents ou personnes de référence n’ont pas appris à appréhender un de ces sentiments de base, ils ne peuvent pas nous l’enseigner non plus. A l’école, on apprend en général uniquement les capacités intellectuelles, les capacités émotionnelles étant mises de côté. Il est alors possible que même à l’âge adulte, nous ayons besoin de quelqu’un qui regarde les émotions en détail avec nous, qui nous aide à apprendre à en parler, à les ressentir et à articuler les émotions. Ainsi, nous apprenons que nous pouvons guider notre satisfaction et notre vie intérieure ‘en trouve améliorée.

Proitera y contribue !


Partager cet article

Laisser un commentaire

Lire d'autres articles du blog

Motivation au travail : ainsi le personnel reste motivé

Tout employeur, tout cadre en a besoin : les employé-e-s motivés prennent leur travail à cœur, font volontiers des ...

En savoir plus
Portrait vidéo : Emilia Hennard

8 questions à Emilia Hennard, personne de confiance ASPCE® et directrice d’agence et conseillère Proitera Lausanne Qu’est-ce qui me qualifie ...

En savoir plus
Le travail et l’âge : rester dans le bain jusqu’au bout

L’âge peut être un atout : intégrer avec succès les employé-e-s plus âgés Les employé-e-s plus âgés sont plus chers et ...

En savoir plus
Le rêve du moi optimisé

Plus sain, plus vite, plus beau, plus malin. De nouvelles technologies créent de nouvelles possibilités de nous évaluer nous-mêmes ...

En savoir plus
Tous les articles de blog