7. novembre 2023

Entretenir les relations au sein du couple

Selon la dernière enquête de Travailsuisse, les employés déclarent souvent être trop épuisés à la fin de la journée pour pouvoir s’occuper d’affaires privées ou familiales. Le stress quotidien et la charge de travail peuvent conduire à ce que les partenaires s’éloignent ou aient peu de temps l’un pour l’autre. Malgré les défis professionnels, il est très important de trouver du temps et de l’attention l’un pour l’autre afin de maintenir la relation intacte.

En principe, un couple doit être un lien entre deux personnes qui s’apprécient et se soutiennent mutuellement. Pour qu’il fonctionne, chacune d’elles doit aussi régulièrement se montrer prête au compromis et être à l’écoute de l’autre. Toutefois, difficultés et déceptions peuvent émailler n’importe quelle relation ‒ cela n’a rien d’anormal. Mais une relation malheureuse influence également notre état de santé physique et mental. Lorsqu’un couple n’arrive plus à avancer seul, il peut être utile de faire appel à un(e) professionnel(le) pour aborder des questions difficiles et des situations de crise en « terrain neutre ». Car souvent, les crises sont aussi une occasion de changer et de s’améliorer. L’aide d’un(e) professionnel(le) peut aider à déterminer la voie à emprunter et les changements qui en découlent.

Séparation ou non ?

À l’heure où les familles revêtent des formes diverses et variées, les raisons d’une séparation ou d’un divorce sont elles aussi multiples. La crainte liée aux conséquences d’un divorce sur les enfants, l’incertitude financière et la peur face à un avenir incertain conduisent souvent à une forte pression psychique. C’est pourquoi de nombreux couples optent pour une séparation provisoire dans un premier temps : une décision judicieuse pour y voir clair sur l’avenir de leur relation. De plus, cette distance temporaire offre une bonne occasion de peser les avantages et les inconvénients de la relation avec un certain recul.

Mais avant d’en arriver à réfléchir à une séparation, il vaut la peine de réfléchir sur la façon de cultiver cette relation.

Cultiver une relation selon la formule
5 pour 1

La recherche spécialisée montre clairement que l’essentiel n’est pas de savoir ce qu’il se passe lorsque le couple se dispute, mais comment il fonctionne pendant les bonnes périodes. Au sein des couples qui marchent, les interactions positives dominent. Ainsi, John Gottman, chercheur américain spécialiste des relations, a résumé la communication de couple avec une formule simple. Il a remarqué que les couples heureux compensaient les situations négatives par des situations positives selon un ratio de 5 pour 1 : une parole blessante est compensée par cinq phrases gentilles, compliments ou gestes affectueux.

Prenez du temps pour chacun(e) de vous, prévoyez des moments rien qu’à deux et faites preuve de compréhension lorsque votre compagne ou compagnon est en situation de stress. Aller au contact de l’autre signifie : parler ensemble et / ou être en contact visuel et / ou être en contact physique.

Montrer de l’intérêt

Les personnes dont le couple fonctionne conservent de l’intérêt pour l’univers de l’autre personne. Faites preuve de curiosité, soyez à l’écoute et posez-vous ce genre de questions :

  • Quel est l’événement que ma compagne attend avec le plus d’impatience la semaine prochaine ?
  • De quoi mon compagnon est-il fier ?
  • Qu’est-ce qui a déçu ma compagne ces derniers temps ?
  • Quel compliment mon compagnon a-t-il reçu d’une autre personne récemment ?

Remarquez chaque élément positif et faites-le savoir. Valorisez votre compagne ou compagnon et prenez note de toutes les petites choses qui lui font du bien au quotidien. Exprimez les choses qui vous apparaissent comme positives et n’économisez pas vos compliments.

Cherchez-vous une raison d’être commune pour créer de l’attachement et de la proximité. Voyez le couple comme un voyage à deux et mettez en place des rituels qui vous unissent. Cela ne signifie pas que vous deviez renoncer à votre vision des choses. Recherchez plutôt une voie commune qui laisse de la place aux rêves de l’un(e) et de l’autre.

Prenez du temps pour chacun(e) de vous, prévoyez des moments rien qu’à deux et faites preuve de compréhension lorsque votre compagne ou compagnon est en situation de stress. Aller au contact de l’autre signifie : parler ensemble et / ou être en contact visuel et / ou être en contact physique.

Une communication valorisante au sein du couple

« Parler ensemble » est une activité souvent sous-estimée au sein d’une relation. Pourtant, une bonne communication régulière dans le couple constitue le socle d’une relation heureuse et basée sur la confiance.

Messages en « je » :

Les messages en « je » sont importants pour une communication constructive. Ils vous permettent d’exprimer ce que vous pensez et ressentez afin que votre compagne ou compagnon puisse le remarquer. Par exemple :

  • Je me sens seul(e) quand tu arrives en retard, au lieu de : Je ne compte pas pour toi puisque tu arrives en retard.
  • Je vois que tu es sur ton téléphone portable et cela m’attriste parce que je souhaite te dire quelque chose d’important et j’aimerais avoir ton attention, au lieu de : Tu regardes toujours ton téléphone portable quand je veux te dire quelque chose.
  • Cela me dérange que tes vêtements traînent par terre dans la chambre, au lieu de : Arrête de toujours laisser traîner tes vêtements par terre dans la chambre.

Pas de généralisations :

Par souci de clarté, il est préférable de parler d’occasions et de situations actuelles et concrètes. Évitez les mots comme « toujours », « à chaque fois » ou « jamais ». Comme ça, votre compagne ou compagnon ne se sentira pas agressé(e).

Écouter au lieu de se défendre :

Ne coupez pas la parole. Montrez un réel intérêt et posez des questions ouvertes. Résumez ensemble ce que vous avez entendu.

Se concentrer sur le positif :

Exprimez vos besoins au lieu de faire des reproches. Par exemple : J’aimerais que tu ranges tes affaires. Dites-vous mutuellement ce que vous aimez chez l’autre personne.

Nous sommes là pour vous, même lors de problèmes de couple Si vous avez des questions ou des préoccupations au sujet de votre relation, couple et/ou famille, n’hésitez pas à nous contacter. En tant que conseillères et conseillers neutres, nous nous tenons à vos côtés et pouvons vous aider à mieux aborder une situation difficile, mettre en place un processus ou trouver une solution concrète.

Communication non violente

La communication non violente (CNV) selon M. Rosenberg favorise la compréhension, l’empathie et une communication respectueuse en mettant l’accent sur ces quatre étapes. Elle peut être utilisée dans de nombreuses situations, que ce soit dans les relations personnelles, au travail, en famille ou dans des situations de conflit. L’objectif est de minimiser les malentendus, de résoudre les conflits et de créer un lien plus profond avec les autres.

Source: Hernstein Institut für Management und Leadership

1. Observation : il s’agit d’exprimer une observation claire et objective de ce qui se passe dans une situation donnée, sans jugement, interprétation ou évaluation.

2. Sentiment : quel est mon sentiment par rapport à l’observation ? Il est important d’identifier et de nommer les véritables émotions, que ce soit la joie, la colère, la tristesse, la frustration, etc.

3. Besoin : nommer ses propres besoins ou désirs qui sont touchés par la situation observée et les sentiments qui y sont liés. Il s’agit de préciser ce qui est important pour moi.

4. Demande : une demande ou un souhait adressé(e) à l’autre personne. Celui-ci/celle-ci doit être formulé(e) de manière claire, positive et réaliste. Elle montre ce que tu souhaites que l’autre personne fasse pour répondre à tes besoins.


Partager cet article

Lire d'autres articles du blog

Le burnout parental : quand le stress familial se traduit par des arrêts de travail

La condition de parent peut être par moments très éprouvante. Cette surcharge ne concerne pas seulement les parents d'enfants ...

En savoir plus
La solitude dans le monde du travail: un sujet tabou

Ainsi, un tiers des Suisses éprouvent parfois ou souvent un sentiment de solitude. C'est justement pendant les fêtes que ...

En savoir plus
Difficultés financières : demander de l’aide, même si c’est difficile

Depuis qu’elle a divorcé de son mari, Mme K. est fortement endettée. Leurs enfants sont déjà adultes et ont ...

En savoir plus
Nouveau logement, nouveau départ :
« Happy End » après une recherche désespérée de logement

Monsieur F. travaille au sein du groupe Fresh Food & Beverage dans l’activité de production. Depuis plus de trois ...

En savoir plus
Tous les articles de blog